Maltodextrine ou la solution de facilité ?


Contrairement à l’organisme humain qui tire l’essentiel de son énergie des glucides (sucres lents ou rapides), l’organisme canin tire l’essentiel de son énergie des lipides (acides gras).

Le chien, et en particulier le chien sportif, doit donc en consommer en quantité importante, car les lipides sont le carburant dont il a besoin pour ses activités physiques.

Les glucides, quant à eux, nécessitent beaucoup d’oxygène pour être utilisés. Ils sont intéressants et prépondérants dans la toute première phase de l’effort, (sprint, lévrier)

qui va durer de 10 à 30 secondes.La deuxième phase, qui va durer de 1 à 5 mn, permet elle le passage au métabolisme d’une consommation des glucides aux lipides.

Elle génère énormément d’acide lactique et perd de la puissance très rapidement. Les conséquences, si on favorise cette voie en augmentant les apports en glucose,

sont essoufflement, fatigue et crampes musculaires.

L’alimentation du chien sportif doit donc être riche en lipides et protides, et pauvre en glucides, le tout dans une ration de faible volume pour éviter les surcharges de l’estomac.

Le chien actif doit bénéficier d’une alimentation non seulement spécifique à l’effort, mais également au type d’effort qu’il effectue

Les apports importants en glucose doivent donc être limités à des efforts très courts pour redonner un coup de fouet au métabolisme ou pour favoriser une récupération post-effort plus facile.

A l’heure actuelle, nous voyons beaucoup d’aliments complémentaires pour chiens commencer à utiliser de la maltodextrine, qui donnent d’assez bons résultats pour les sportifs HUMAINS !

Encore une fois, notre métabolisme n’utilise pas les mêmes sources d’énergie, que celui de nos chiens.

Qu’est-ce que la maltodextrine ?

La maltodextrine est un produit artificiel fabriqué à partir d’amidon. L’amidon passe par un processus appelé hydrolyse partielle, où de l’eau et des enzymes sont ajoutées pour

digérer partiellement l’amidon. Sa valeur nutritive est très pauvre.

Aux États-Unis, la plupart des maltodextrines sont fabriquées à partir d’amidon de maïs ou de pomme de terre, mais certains pays utilisent du riz ou de l’amidon de blé.

Son prix de revient est très faible, elle permet de rendre certains produits très appétants et c’est pourquoi on la retrouve dans de plus en plus de préparations

(bonbons, yaourts à faible matière grasse, boissons sportives, produits pour bébés, édulcorants, savons, produits de beauté, lessive …. )

La maltodextrine va augmenter le taux de glycémie.L’indice glycémique de la maltodextrine est encore plus élevé que le sucre de table, allant de 106 à 136 (alors que le sucre de table est de 65).

Rappelons que beaucoup de chiens peuvent être sujets au diabète. Les glucides facilement absorbés comme la maltodextrine et le sucre entrent dans la circulation sanguine

rapidement, et si les glucides ne sont pas utilisés pour l’énergie, ils sont stockés sous forme de gras, et destabilisent l'equilibre métabolique.

La maltodextrine, selon une étude américaine, peut causer des symptômes gastro-intestinaux, acidification des sucs gastriques, des gaz et même de la diarrhée, car elle supprime la croissance des probiotiques et prébiotiques.

Il a également été signalé d’autres réactions allergiques à la maltodextrine, telles que des irritations cutanées, des crampes etc....

Pour notre part, nous préférons ne pas utiliser cette préparation industrielle pour la composition de nos produits, nous pensons que ses inconvénients sont nettement supérieur à ses avantages.